Le monde de l'invisible et de l'étrange

12 vortex du diable


La Mer le diable » ou le « Triangle du Dragon »


Il y a déjà mille ans que les Japonais ont conscience de cette zone dangereuse. Elle sont appelés Main Umi : la Mer du Diable. Pendant des années les marins ont attribué les pertes de bateaux de pêche répétées à des démons marins, des dragons qui montent à la surface de l'océan pour entraîner les bateaux ainsi que leurs membres d'équipage dans les fond sous-marins.

Le Triangle du Dragon suit une ligne qui va depuis l'ouest du Japon, au nord de Tokyo, jusqu'à la pointe du Pacifique et elle retourne par l'est, en passant par les Îles Ogasawara et Guam pour monter, de nouveau, vers le Japon. tout comme celui des Bermudes, il forme une zone triangulaire. En partant de l'ouest du Japon, au nord de Tokyo, il suit une ligne jusqu'à un point du Pacifique qui est à quelque 145 degrés de latitude est. Tous les deux se trouvent dans les 35 degrés de latitude ouest et ce respectivement. Mais les similitudes ne terminent pas ici, les deux zones se dans l'extrémité orientale des masses continentales, dans la chute vers des eaux profondes où la mer est entraînée par des forts courants sur des zones volcaniques actives.

Il s'agit d'une zone de grande activité séismique, avec un fonds marin dans lequel la transformation continue et tombes à 12.000 mètres de profondeur. Des îlots et des masses de terre émergent et disparaissent avant de pouvoir être dessinées sur des cartes. Il y a des lettres de navigation dans lesquelles des marins éprouvés ont inclus des morceaux de terre dans lesquels ils ont débarqué et qui n'existent déjà pas.

Depuis des milliers d'années les habitants de la zone l'ont qualifiée comme extrêmement dangereuse parce que de multiples disparitions se sont produites et événements très étranges. Une longue liste de bateaux de pêche, de grands navires de guerre et d'avions de tout type ont disparu avec tout leur équipage depuis plus de mille ans. Tant les témoignages de survivants, comme les dernières communications radio dont ils sont sans réponses, on penserais que ce soit des distensions spacio-temporelles et déviations de la conscience des membres de l'équipage qui empeche toute communication. On a vérifié que l'activité magnétique de la zone est supérieure, avec celle du triangle des Bermudes, à toute zone du globe. Mais ce que personne ne peut assurer est que celle-ci est la cause des disparitions.

Les narrations plus anciennes parlent de dragons qui apparaissent des profondeurs pour avalés des navires ou des îles et qui se retournent au fonds la mer sans laisser de trace.

Selon une légende japonaise, il existe sous la « Mer du Diable », un royaume où le temps se trouve prisonnier, qui parle aussi de bateaux fantasmagoriques apparaissent soudainement comme s'ils montaient des profondeurs pour disparaître au bout d'un moment.

La zone a réveillé l'intérêt mondial scientifique et naval quand des bâtiments de guerre, des bateaux de pêche et des avions ont été écartés de leur route suite a diverses informations et communiqués de presse.

Le gouvernement japonais, dans son souci de connaitre le motif, a financé en 1955 un navire de recherche, « le Kaio Maru 5 », pour étudier la Mer du Diable. Mais le bateau a disparu avec tous les scientifiques qui intégraient l'expédition, ce qui au gouvernement japonais a étiqueté « officiellement » la zone comme dangereuse.

La comparaison à démarré dans les années soixante quand on a commencé des connexions avec le Triangle des Bermudes. Au Japon, évidemment, les histoires sur les disparitions de bateaux dans la zone étaient très connu mais rarement sautaient à la presse internationale.

Il y aurais de nombreux témoins d'ovni dans cette zone du Pacifique. Tout comme aux Bermudes, l'activité de navires extraterrestres est énorme. Quelques personnes traînent la possibilité de l'existence d'une grande base extraterrestre dans les profondeurs de l'océan (les trous atteignent les 12.000 mètres de profondeur), ils provoqueraient les anomalies magnétiques et kidnapperaient les navires, mais dans quel but ?.

L'autre théorie tend à une connectivité entre les pôles magnétiques des deux triangles qu'elle provoque une infraction spatio-temporelle. La réalité est qu'il existe deux zones dans la Terre où des navires énormes disparaissent sans laisser de trace avec tout son équipage, et jamais ne donnent de signaux de vie.

Les triangles ont été indiqué par le chercheur et le biologiste Iván Sanderson et ses collaborateurs. Le groupe était formé par des scientifiques spécialisés dans différentes disciplines : des géologues, météorologues, physiques, astronomes, etc. Selon eux, ils existent dans la planète douze zones de grandes perturbations geomagnétics. Deux d'entre elles sont les Pôles et ce qui est restantes sont toutes maritimes. Elles sont distribuées très régulièrement : cinq d'entre elles autour du parallèle 30 degrés de latitude nord, et autres cinq dans le parallèle 30 degrés sud. Elles sont séparées par des distances de 72 degrés quant à longueur

En tout cas, il paraît qu'un nombre significatif de bateaux et aéronefs ont disparu dans des circonstances inhabituelles et s'avère frissonnante, la coïncidence du très grand nombres de disparitions dans certaines zones de la planète, presque toujours sans laisser trace.tend ta nous faire pensé qu'il existe des mystères que la nature résiste à nous dévoiler.

 

 

 

 


 (L'image ci dessus démontre 10 vortex mais  je vous le confirme il en a bien 12 les 2 autres serait situé sur les poles)

 

 

Source : http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.deepinfo.com/WorldGrid.htm&ei=QFf9TKubL4Gs8QOy87CaDA&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=1&ved=0CCIQ7gEwAA&prev=/search%3Fq%3Dhttp://www.deepinfo.com/WorldGrid.htm%26hl%3Dfr



 


Source : http://www.deepinfo.com/Vortexes/esflat4.gif










 



LES VORTEX


Les Vortexs sont les phénomènes les plus puissants répertoriés jusqu’à ce jour par les géobiologues. Nous avons découvert récemment des phénomènes encore plus puissants, mais je ne sais si nos oreilles cartésiennes sont prêtes à entendre cela. Nous nous concentrerons pour l’instant sur les Vortex qui, eux, ont été utilisés depuis la nuit des temps. Ils se présentent comme un grande spirale montant à plus de 100 mètres dans le ciel. Appartenant au monde éthérique, ils sont bien évidemment invisibles sauf pour ceux qui ont leur 3ème œil ouvert. Leur sommet forme un entonnoir, puis descend en une spirale qui se termine à plus de 50 mètres sous terre. Les vortex sont toujours en deux parties, deux spirales qui sont reliées par un lien d’une vingtaine de mètres de haut. Ils sont des entités cosmo-telluriques. Comme nous le verrons par la suite, ils peuvent s’activer. Ils se placent sur les croisements de réseaux sacrés. On ne peut les déplacer, c'est pour cela que les sites sacrés ont été construits autour d'eux.



Nous connaissons 2 sortes de Vortex :

- Les Vortex Lévogyres, tournant vers la gauche et activant essentiellement les premiers chakras. Fortement telluriques, nous les retrouvons dans tous les lieux de cultes à la Mère Divine, à la Terre.

- Les Vortex Dextrogyres, tournant vers la droite, activant les charkras supérieurs, donc fortement cosmique. Nous les retrouvons dans tous les lieux de cultes au Père Divin, au Ciel. Les deux extrémités d'un Vortex tournent toujours dans le même sens.


Nous avons découvert 3 niveaux de Vortex :

Les Vortex de niveau 1 :


Leur spirale fait trois tours avant de partir vers l’autre extrémité du Vortex. Nous les appelons Vortex à 3 spires. Leur diamètre est de 24m et les deux extrémités du Vortex sont espacées de 50 à 1500m. Ce type de Vortex inactivé vibre à 500%, activé à 1000%, c’est-à-dire qu’il multiplie notre biochamp par 10 ! Si la bulle de notre aura va à 2 m autour de nous, dans le centre d’un Vortex, elle s’étant à 20 m ! Quelques fois nous en trouvons plusieurs dans une même église. En cherchant bien, il est facile d’en trouver un près de chez soi.


Les Vortex de niveau 2 :

Ils ont 7 spires, ils ont 300m de diamètre, les deux extrémités du Vortex peuvent s’espacer de 2 à 15 Km. Ce type de Vortex inactivé vibre à 1000%, activé à 2500%. Vous les trouverez en général sur les autels de toutes les cathédrales romanes. Ils sont un peu moins fréquents que les Vortex de niveau 1.


Les Vortex de niveau 3 :

Découverte récente dont je suis fier ! J’étais sûr qu’ils devaient exister, mais personne n’en avait répertorié. Nous en avons fait l’étude avec le groupe de recherche de Yann Lipnick. Vous en trouverez un dans la Cathédrale Notre Dame de Paris dont je diffuserai bientôt les plans sur ce site, un autre dans la Cathédrale de Bourges dont les plans seront dévoilés dans le prochain livre de Géobiologie Sacrée de Yann Lipnick. Ils ont 12 spires, plus de 450m de diamètre, inactivé ils vibrent à 3000% et activé à plus de 4500% ! Lorsqu’ils s’activent dans la Cathédrale, c’est tout un quartier qui monte en vibration. Leurs gardiens invisibles sont généralement de Hautes Présences du monde Angélique.



Utilisations et Activations :

Depuis les origines, c’est auprès des Vortex que les hommes ont toujours cherché à vivre leurs expériences transcendantales. Il est important de savoir que les animaux aussi les fréquentent beaucoup, leur instinct intact les guidant. Ces phénomènes sont disséminés sur toute la surface du globe, ils ont été côtoyé par tous les hommes de culte : les prêtres, les brahmans, les imams, les chamans ; les moines de toutes les cultures en ont fait leur lieu de méditation et de cérémonie. Alors cherchons à comprendre pourquoi. Nous l’avons vu, un Vortex de niveau 2 activé multiplie par 25 votre aura. Au cœur du Vortex, tout votre corps monte en vibration. Dans cet état, toutes les facultés extra-sensorielles se développent, médiumnité, télépathie, claire-voyance... Cette haute fréquence va accentuer toutes les perceptions, toutes les émotions. Imaginez la profondeur de la dévotion d’un moine pour le créateur qui soudain se retrouve multipliée par 20 ! Une méditation sur un Vortex peut provoquer de puissants états au niveau de la conscience et de la perception. Dans ces lieux, le pouvoir créateur de l'homme est aussi décuplé. Étant un endroit fortement vibratoire, les Vortex sont souvent les lieux de résidence de Haute Présences Célestes. Elles sont en générale celles qui sont invoquées lors des cultes, et, ce lieu étant fortement positif, elles y établissent leur demeure.

Attention : il ne faut jamais activer un Vortex sans en demander l’autorisation à ses gardiens invisibles, et surtout ne pas oublier de le désactiver. L’utilisation d’un Vortex est sacrée, et peut comporter certains risques pour celui qui ne connaît pas le monde invisible. La prudence et la mesure sont recommandées. Même inactif, vous pouvez utiliser les Vortex pour la prière et la méditation étant tout de même des plus puissant phénomènes de la nature. Enfin jusqu’à quelques semaines encore…

 

 

 source: Planete révélation

 



28/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres