Le monde de l'invisible et de l'étrange

Qu'est-ce que la wicca

           

                -Qu'est-ce que la Wicca?

La Wicca est une religion de la Nature, aussi bien pratiquée par des hommes que par des femmes provenant de toutes les couches de la population, tout âges confondus. La Wicca se pratique seul ou en groupe, appelé coven. Les Wiccans se réunissent dans des clairières, sur la plage, en pleine nature, mais aussi dans des salons transformés en temple pour l'occasion, ou encore dans des pièces uniquement utilisées pour des rituels. Ils se réunissent à la Pleine Lune ou au changement des saisons et s'harmonisent avec les forces de la Nature. Ils vénèrent les "Dieux et Déesses" anciens, les énergies divines qui étaient vénérées bien avant l'avènement du Christianisme. Une place toute particulière est réservée à 2 énergies divines appelées "Dieu" et "Déesse" par les Wiccans. Le Dieu est le plus souvent appelé Le Dieu Cornu Sauvage des forces viriles de la Nature, il est appelé Cernunos, Pan ou Karnayna. Il est le Dieu dessiné sur les murs des grottes par nos ancêtres de l'Age de la Pierre. La Déesse est sa compagne et est souvent appelée Aradia, Cerridwen, Gaia ou Isis. La terre constitue son corps, les mers représentent son ventre et les Wiccans la reconnaissent dans le ciel, dans les phases de la Lune.

La Wicca n'est pas une religion de conversion, niet de révélation. Il n'y a pas de livre sacré comme pour le Judaïsme, le Christianisme ou l'Islam. La Wicca n'essaie pas de convertir car elle suppose que les chemins pouvant être empruntés par une personne à la recherche du Divin, sont multiples et sacrés, et chaque représentation du divin contient une part de vérité. En vénérant les forces de la Nature, aussi bien intérieures qu'extérieures à l'humain, les Wiccans essaient de comprendre l'essentiel de la nature de l'Univers et de son propre psyché. Parce que la Wicca est une religion de la nature, les Wiccans sont très conscients de la dimension écologique, et l'humain est pas perçu comme le maître de la Création mais plutôt comme en faisant partie, et la Wicca est ouverte à la dimension sacrée de l'humain comme celle de l'animal, de l'arbre, la colline ou la source, le paysage, la Terre et l'Univers. Un des grands objectifs de la wicca est la réhabilitation de l' "Union" et l'harmonie de toute vie en tant que manifestation matériel du divin.

« La Wicca moderne existe en Europe et aux Etats-Unis. Il ne s'agit  plus d'un vestige caché dont l'amplitude et l'existence même sont au centre de discussions anthropologiques. Ce n'est également plus le passe-temps bizarre d'une poignée de fous. Il s'agit d'une religion d'un nombre important de personnes. Il n'y a pas de  chiffre précis concernant le  nombre exact de personnes pratiquantes, car la Wicca n'est pas une religion hiérarchiquement structurée. Dans les pays connaissant des organisations formelles, comme aux Etats-Unis, il est possible, pour des raisons légales ou fiscales, de connaître le nombre exact de membres. La Communauté Wiccanne  est suffisamment importante que pour soutenir le nombre croissant de magasines et pour justifier l'agrandissement de la Bibliothèque consacrée à la Wicca. Une estimation raisonnable du nombre de membres actifs se situe dans les  milliers  et tout porte à croire que ce chiffre continue de croître. Dans les deux cas, les caractéristiques par lesquelles la Wicca se distingue, sont :  son attitude en faveur de la Nature, l'autonomie du petit groupe –Coven-, où il n'y a pas de séparation entre la prêtrise et la communauté croyante, et sa philosophie de la polarité créatrice à tous les niveaux, de la Déesse et du Dieu au prêtre et à la prêtresse. »

Source:  - Eight Sabbats For Witches

Dans la Wicca, les rituels n'ont pas seulement pour objectif d'entrer en contact avec le divin dans la nature qui nous entoure, mais aussi de contacter l'étincelle divine en nous-mêmes, et ainsi mieux nous connaître. C'est la signification et la symbolique internes sont donc plus importantes que l'aspect externe des rituels utilisés en Wicca.

« La Wicca nous expose à ce que Jung appelait "le drame archétypique divin" – c'est-à-dire le monde du mythe. Les rituels de saison, les initiations et même le cercle magique simple dans lequel les Wiccans travaillent, personnifient ce qui se passe au niveau de l'inconscient et autorisent de voir, comprendre et accepter, permettant ainsi le développement. »

                                           -Les rituels.

Il n'existe aucune preuve historique en scientifique que les rituels utilisés en Wicca nous sont parvenus par le biais d'une tradition ininterrompue, bien que ce soit ce que Gerald Gardner a affirmé à la suite de Margaret Murray, tout comme d'autres encore actuellement. Des fragments sont seulement retrouvés dans le folklore et les mythes anciens, dont la trame s'est effilochée quand le Christianisme a essayé de réprimer, souvent par le feu et l'épée, les anciennes religions païennes et de détruire les anciennes coutumes. Mais il est encore possible de se servir de ces fragments pour se faire une idée de ce qu'était cette trame ancienne, et grâce à ces grandes lignes intemporelles et centenaires de retisser un nouveau tapis. Les rituels utilisés en Wicca ne sont pas statiques mais vivent et évoluent avec notre connaissance, aussi bien ancienne que nouvelle. Chez les covens appartenant à une tradition, la forme ne sera adaptée que là où cela s'avère nécessaire, pour ne pas briser la continuité de la tradition.  Il peut être même décidé de n'utiliser les rituels que dans leurs formes originelles, même si leur origine ne remonte pas plus loin que les années '50 du siècle dernier.  Un "Cercle Magique" est tracé à chaque rituel, représentant une séparation entre ce qui se passe dans le Cercle et hors de celui-ci: le Cercle est la frontière entre les mondes. Bien que les Sabbats se composent de parties cérémonielles, il y a également place pour la joie et la fête pendant ces rituels, lorsque la partie formelle est terminée: c'est la partie appellée "Cake & Wine". Il s'agit d'une partie décontractée du rituel pendant laquelle on mange et boit ce que les participants ont apporté à cet effet. Après ce repas de fête, la place est souvent faite à la danse, le chant et la musique. Après le "Cake & Wine", le Cercle est suspendu et l'endroit où il a été tracé redevient un endroit banal, de tous les jours.



                                                 - Les Sabbats.

Les Sabbats sont les fêtes saisonnières qui célèbrent ce qui se passe dans le ciel et sur la terre. Les "petits" Sabbats sont les fêtes solaires et leurs dates tombent aux équinoxes et aux solstices: 4 points particuliers sur la course annuel de la Terre et du Soleil. Le nom "Solstice" signifie que la course quotidienne du soleil ne s'allonge ou ne se raccourcit plus: le soleil est "immobile". Le nom "équinoxe" signifie que le jour est aussi long que la nuit. L'équinoxe de printemps se situe au 21 mars  (Ostara), le solstice d'été vers le 21 juin (Litha), l'équinoxe d'automne vers le 21 septembre (Mabon) et le solstice d'hiver vers le 21 décembre (Yule). Nos ancêtres savaient qu'il fallait environ 40 jours avant que ce qui ne se joue dans le ciel ne soit visible sur terre. Les 4 "Grands" Sabbats célèbrent que qui se passe dans la Nature 40 jours après chaque petit sabbat et les noms sont dérivés de 4 fêtes principales agricoles celtes: 1 février (Imbolc), 1 Mai (Beltain), 1 août (Lughnasadh) en 1 novembre (Samhain). Les petits sabbats étaient principalement célébrés par les prêtres/astronomes et druides, les grands sabbats par contre étaient de véritables fêtes populaires. Le Christianisme, n'ayant pas réussi à les détruire, les fit concorder avec les fêtes chrétiennes importantes, et dans les traditions de Wicca Anglo-saxonne, ces fêtes portent  souvent les noms des fêtes chrétiennes: Candlemas (Chandeleur) pour Imbolc, Lammas (…) pour Lughnasadh, Halloween (Toussaints) pour Samhain et pour la fête de mai de Beltain, qui était probablement la plus exubérante, le mois entier était consacré à Marie.
Les Esbats.

Les Esbats sont des célébrations lunaires et ont un caractère plus intime. Tout comme les Sabbats, ils ont souvent lieu à l'extérieur, dans la nature. Alors que dans les Sabbats aussi bien le Dieu que la Déesse jouent un rôle important, avec un accent plus prononcé sur le Dieu (les Sabbats sont des fêtes solaires), les Esbats mettent l'accent presque exclusivement sur la Déesse. Pour la plupart des traditions, la Déesse (ou sa fille: Aradia) est celle qui apporta la magie aux hommes et les esbats sont des occasions par excellence pour le travail magique. Le moment de prédilection est la nuit de la pleine lune. Si le travail magique concerne quelque chose qui doit grandir/diminuer, on choisira la période de la lune croissante/décroissante. Certains esbats sont même organisés à la nouvelle lune.
Magie.

Le travail magique se fait lors des Esbats. La magie peut être définie dans le contexte wicca comme le contrôle, l'influence, la cause ou la prévoyance d'évènements/processus par l'interaction entre le surnaturel et la force de la volonté. Ce qui se passe est en général expliqué comme étant le résultat de la réunion d'énergie. Par surnaturel, on veut dire par là ce qui fait partie du domaine des dieux, où encore ce qui surpasse les lois de la nature habituelles telles que nous les connaissons. Pour effectuer un travail magique, des techniques magiques sont utilisées : magie des bougies, cordes, méditation et concentration, pathworkings, trance ainsi que des exercices et techniques de voyances (le miroir noir) qui sont aussi utilisées en thérapie et hypnose. La magie en elle-même est neutre, mais on parle souvent de magie blanche ou noire selon que l'objectif désiré soit bon ou mauvais. En Wicca, la triple loi est souvent d'application: chaque action magique se retourne "trois fois" sur la personne qui en est l'auteur. Ce qui est en soi une bonne raison de ne pas utiliser de magie négative. Pour savoir exactement ce qui est bon ou mauvais, une éthique est nécessaire. Là où les autres religions rassemblent une collection détaillée de commandements d'interdictions, l'éthique de base de la Wicca est d'une simplicité étonnante: "Fais ce que bon te semble, pour autant que tu ne nuises à personne".



                                     -Les Initiations.

La Wicca n'est pas seulement une religion de la nature, c'est aussi une religion de mystères. Dans toutes les cultures anciennes, des traces ont été retrouvées d'initiations utilisées pour créer de façon rituelle des moments de passage dramatique entre la personne qui entre dans le temple et la nouvelle personne qui le quitte. En ce sens, une initiation est toujours une mort et une renaissance. A la première initiation dans la Wicca, Ce passage est celui de profane au nouvel initié, "frère/soeur de l'Art". La Wicca connaît en général 3 initiations. L'initiation au Premier Degré, l'initié devient "Prêtre/Prêtresse de la Déesse". Les initiations se font en général dans un coven mais certains livres décrivent comment on peut s'initier, et certains Wiccans ont eu une expérience religieuse marquante qu'ils décrivent comme une initiation par les dieux. Il s'agit d'un sujet qui ne fait pas l'unanimité dans la Wicca, mais la majorité des traditions ne tiennent compte d'initiations dans les covens. Lors de l'initiation en coven, seuls sont présents ceux qui ont déjà eu l'initiation. Ce qui se passe lors d'une initiation et est vécu par l'initié constitue autant de secrets partagés de cette manière avec ses frères/soeurs de l'Art. La première initiation est souvent une initiation de néophyte et non de Premier Degré, ce qui porte à 4 le nombre d'initiations, bien qu'il n'existe que 3 Degrés. Dans la Tradition Greencraft, l'initiation néophyte marque l'entrée dans la famille de la Tradition Greencraft. Comme c'est le cas dans beaucoup de traditions Wicca, il faut être majeur selon les lois du pays dans lequel l'initiation a lieu avant d'être initié. Une période de formation précède l'initiation néophyte, pendant laquelle on est Roedi, signifiant "Pierre brut". Un an et un jour minimum doit séparer chaque initiation. L'initiation au Deuxième Degré démontre la capacité à diriger un coven et à transmettre la connaissance acquise, sous la garde de la Grande Prêtresse et du Grand Prêtre du Troisième Degré. Les termes "Cercle interne" et "Cercle externe" sont utilisés: le Cercle externe comprend ceux qui sont en formation mais pas encore initiés. La formation continue après l'initiation Néophyte, de moins en moins théorique et de plus en plus basée sur l'expérience qui est une étude personnelle continue pouvant être un processus dépassant même les frontières de la vie et de la mort.



                                            - Outils Magiques

Lors d'un rituel, le Wicca utilise des outils magiques ou rituels, appelés parfois "armes magiques". Les outils font partie d'un système de symboles appris lors de la formation. Certains de ces outils appartiennent au coven,  d'autres sont personnels. Les objets les plus importants sont associés aux 4 éléments: Terre, Eau, Air et Feu. Un Pentacle ( un disque en métal, pierre ou cire avec un dessin de pentagramme) symbolise l'élément Terre: stabilité, bien-être matériel et les affaires pratiques. A côté du Pentacle personnel, une Pierre peut aussi symboliser l'élément Terre pour le coven. Pour l'élément Feu, une baguette est utilisée, pour le coven ce sera une Lance: force de vie, transformation et concentration.  Pour l'Air un couteau, appelé Athamé, et pour le coven une Epée: communication, finesse d'esprit et compréhension. Pour l'Eau, un Calice, et pour le coven un Chaudron: purification, amour et émotion. Les outils peuvent varier selon la tradition et en général, un encensoir avec l'encens pour l'Air, une ou plusieurs chandelles pour le Feu, parfois plusieurs Calices ou un Coquillage rempli d'Eau, de cristaux de sel pour la Terre, etc se retrouvent sur l'Altar. Aussi tous les objets se trouvant sur l'Altar sont consacrés et ne peuvent être touchés que par des initiés. L'Altar est traditionnellement situé au nord.


 
                                     - L'Essence de la Wicca.

Parce que la Wicca n'est pas une religion de révélation, son essence ne peut être comprise qu'en assistant aux rituels, et pour cela il faut être initié. Une des parties les plus poétiques d'un rituel Wicca est la Charge de la Déesse. Elle raconte bien plus sur la vénération de la Grande Mère que n'importe quel livre traitant de laWicca.


                                   -La charge de la déesse

Maintenant écoutez les paroles de la Grande Mère qui fut aussi appelée parmi les hommes Artémis, Astarte, Athéna, Dione, Mélusine, Aphrodite, Cerridwen, Dana, Arianrhod, Isis, Bride et par bien d'autres noms : " Toutes les fois où vous aurez besoin de quoi que ce soit, une fois dans le mois et de préférence quand la lune sera pleine, vous vous réunirez en un lieu secret et adorerez mon esprit, moi qui suis la Reine de toutes les sorcières."

"Alors en cette assemblée, vous qui êtes enclin à la sorcellerie et qui n'avez pas encore atteint ses plus profonds secrets ; je vous enseignerai ce qui vous est encore inconnu.
Et vous serez libres de tout esclavage et en signe de votre entière liberté, vous serez nus lors de vos rites et vous danserez, chanterez, festoierez, jouerez de la musique et ferez l'amour, tout cela en mon honneur. Car mienne est l'extase de l'esprit, et mienne est aussi la joie sur terre ; car ma loi est Amour en toutes choses. Gardez purs vos plus hauts idéaux, sans cesse efforcez-vous de les atteindre, ne laissez personne vous arrêter ou même vous détourner ;
car mienne est la porte secrète qui donne sur la Terre des Jeunes, et mienne est la coupe du vin de la vie, et le chaudron de Cerridwen, qui est aussi le Saint Graal de l'immortalité."

 
" Je suis la Gracieuse Déesse qui donne le cadeau de la joie dans le cœur de l'homme. Sur la terre je donne la connaissance de l'esprit éternel et au-delà de la mort je donne la paix, la liberté et la réunion avec ceux qui nous ont précédés. Sachez que je ne demande aucun sacrifice car je suis la mère de tous les êtres vivants et j'abreuve cette terre de mon amour."

Entendez les paroles de la Déesse des Etoiles, elle dont la poussière de ses pieds habite les hôtes du ciel et dont le corps encercle l'univers : " Moi, qui suis la beauté de la verte terre, la blanche lune parmi les étoiles et le mystère des eaux, je crie vers ton âme : lève-toi et viens à moi. Car je suis l'âme de la nature qui donne vie à l'univers. De moi toutes choses procèdent et à moi toutes choses doivent retourner et devant ma face, aimée des dieux et des hommes, que ton moi divin soit enveloppé dans l'extase de l'infini. Que mon culte soit dans le cœur qui se réjouit ; car sachez-le, tous les actes d'amour et de plaisir sont mes rituels. Qu'il y ait en vous de la beauté et de la force, du pouvoir et de la compassion, de l'honneur et de l'humilité, de l'allégresse et de la révérence. Et vous qui pensez me chercher,

sachez que votre quête et votre désir ne vous seront utiles en rien, A moins que vous ne connaissiez le Mystère : Que si ce que vous cherchez, vous ne le trouvez pas en vous, vous ne le trouverez pas en dehors. Car sachez-le, j'ai été avec vous depuis le début et je suis ce qui est atteint au bout du désir. "                  smokey..


11/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres